Windows

Windows

Ce que j’aime dans les fenêtres tout comme dans les portes, ce sont leur symétrie parfaite. C’est comme si l’architecte faisait le travail à notre place pour nous laisser prendre la photo sans réfléchir. En faite, je pourrais dire que c’est presque la réalité. Me voici ici dans les rues de Varsovie, la capitale de la Pologne.

Il y a dans les fenêtres, une inspiration naturelle, et en fonction du pays dans lequel on se trouve, l’architecture sera différente même si on peut retrouver une inspiration grecque ou italienne un peu partout dans le monde. C’est là qu’est la vrai beauté de ces oeuvres, c’est d’obtenir quelque chose de beau avec quelque chose de simple. On retrouve dans les fenêtres le type d’architecture et l’époque de sa construction, besoin de rien de plus pour comprendre la créativité que l’architecte a voulu mettre dans son oeuvre. 

Alors que je marchais dans les rues de Varsovie pour mon projet « Europe Tour », je cherchais une nouvelle inspiration dans ce moment où le soleil était à un niveau tout simplement idéal pour apporter de la lumière et des ombres dans un parfait contraste et des couleurs profondes sans chercher à tricher. C’est à ce moment précis que j’aime particulièrement faire de la photographie.

Je disais donc que je cherchais une nouvelle inspiration, quand soudain j’aperçu ce bâtiment bleu qui me disais à voix haute: « regarde moi et photographie moi ». Dans 90% des cas, avant de prendre une photographie, j’observe, j’admire et surtout je profite de cet instant où je me sens seul avec mon sujet, pour saisir toutes les émotions qu’il veut m’offrir. 

Dans ce cas présent, j’étais sur le trottoir d’en face pour admirer chaque recoin de cette magnifique façade et comprendre toute sa richesse. Comme captivé, au point de ne pas me rende compte qu’une personne à la fenêtre était là à m’observer, et se demandait très certainement si je ne faisais pas du voyeurisme, du moins c’est ce qu’exprimait son visage. Je suis un peu déçu que cette fameuse personne n’apparaisse pas sur ma photographie, mais pour être franc avec vous, elle a prit peur lorsqu’elle m’a vu élever mon appareil photo pour capturer ce moment et à aussi tôt fermée ses rideaux. 

Oui vous avez très bien compris, il s’agit de la fenêtre à gauche de la sculpture. Il y a des photographies où la beauté réside dans ses couleurs, ses contrastes, le lieu rare où elle a été prise, ou dû à une personne touchante qui s’offre sur la photo. Mais une belle photographie c’est aussi une photo qui a une véritable histoire derrière elle qui ne demande qu’à être racontée. C’est cela aussi que j’aime dans la photographie de voyage, c’est qu’une belle photo demande une grande aventure.

Ce qu’il y a de beau avec ces fenêtres, c’est qu’on peut nous même inventer une histoire, raconter un récit ou même imaginer le scénario d’un prochain film.

A vous de laisser libre cour à votre créativité. Pour cela il vous suffit de franchir le cadre de ces fenêtres et d’entrer dans un nouvel univers pour y écrire vos plus belles lignes.

Partager cet article
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
×

Panier