Le Vieux Mans

Le Vieux Mans

Comme tout artiste, j’aime être touché parce que je créer, d’ailleurs je dois dire que je créer parce que je suis touché. C’est ce qui nous permet de vivre ce que l’on fait et de partager ce que l’on vit. Ce soir là, je n’aurais jamais cru être touché à ce point. Me voici ici en plein coeur du Vieux Mans pour une soirée photographique.

Il existe toute sorte de photographes pour toutes sortes de photographies, chaque photographe à son propre style et va se diriger vers une photographie qui le touche plus particulièrement, comme le portrait, le mariage, la photographie de nature, de voyage ou autre. Même si il y a une belle difficulté à saisir les émotions d’un sujet vivant, recevoir et donner des émotions sur un sujet qui ne l’est pas, est un tout autre défi, mais qui n’est pas impossible. Comme pour toutes photographies qui touchent, ce qui est le plus important c’est saisir la photo, juste au bon moment.

Etant originaire du Mans et ayant grandi en son centre je connais bien cette ville, mais malheureusement je n’y avais pas une attache particulière, ni un très bon avis, pour tout te dire, lorsque j’ai quitté Le Mans pour aller faire mes études à Renne, j’étais plutôt heureux, mais ce soir là je ne pensais pas revenir sur ce que je pensais de cette ville.

Alors que j’étais venu une semaine sur Le Mans pour la conception lumière d’un spectacle de théâtre, dans un planning bien chargé, j’ai demandé au metteur en scène de me donner une journée Off, c’est à dire une journée libre. Bien entendu, j’ai pris ma journée pour me reposer, faire quelques papiers administratif et sortir mon appareil photo, c’était un mercredi.

Je suis un photographe qui n’aime pas faire de la photo en plein jour, je trouve que la lumière en journée ne raconte pas grand chose, mais les moments que je préfère, c’est quand le soleil nous offre juste un laps de temps de dix minutes avant de se coucher pour faire de la photographie, les couleurs et les contrastes sont les plus beaux durant ces dix minutes. J’aime tout autant la photographie de nuit, jouer avec l’éclairage des villes et moins il y a de lumière, plus j’apprécie, un peu paradoxale pour un photographe n’est ce pas?

Ce soir là, j’ai voulu changer mon regard sur cette ville, oublier mes préjugés et aussi l’idée que le Vieux Mans c’est beau parce que c’est ici que se font les photos de mariage dû à l’hotel de ville situé aux portes de la vieille ville. Je voulais surtout lui apporter un nouveau regard avec non pas l’oeil d’une personne qui a grandi ici, mais avec le regard du photographe que je suis. 

Ce soir là, bien plus que redécouvrir la ville dans laquelle j’ai grandi, j’ai appris à la connaître et à me laisser saisir par son histoire ainsi que ce qu’elle avait à me raconter.

Je suis quelqu’un qui aime l’improvisation et se laisser conduire par les opportunités, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle je ne suis pas très organisé, mais avant chaque série que je fais, je me documente sur les lieux que je vais photographier pour connaître son histoire. L’histoire de cette ville m’a impressionnée et m’a fait réaliser la vraie valeur de ces murs.

C’est dans cette rue riche en histoire que j’ai posé mon trépied, éclairée uniquement de ce simple lampadaire, j’y observe sa lumière, sa géométrie, ses lignes et ses contrastes qui font d’elle, un lieu digne de beauté. Je ne suis pas du genre à photographier pour photographier ou rester cinq secondes sur mon sujet puis passer à autre chose, mais j’aime m’emparer du lieu que je photographie, l’écouter, l’admirer, le comprendre, c’est à ce moment précis que j’ai  réellement saisi la force de ce lieu, il ne me restait plus qu’à le photographier telle que je le voyais, comme une belle oeuvre.

Partager cet article
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
×

Panier